L'infolettre, cet outil à la mode.

20.05.20 10:15 AM By Marilyn

L'infolettre, cet outil à la mode.

Parmi les différents outils accessibles pour rejoindre votre clientèle, l’infolettre est l’un des plus efficaces pour garder le contact avec vos clients et tisser des liens de confiance avec eux.

 

En effet, 79 % des entreprises B2B disent que le marketing par courriel est le canal le plus efficace pour obtenir des leads. (Source : natifs.ca)

 

De plus, 91 % des clients souhaitent que les entreprises avec lesquelles ils sont en relation privilégient l'e-mail comme moyen de contact. (Sleeknote, 2019) (Source: Hubspot

 

Dans cet article, je vous explique pour quelles raisons vous devriez opter pour une stratégie de marketing courriel ainsi que les bonnes pratiques pour faire de celle-ci un succès.

Encore besoin d’être convaincu?

Il existe plusieurs raisons d’utiliser l’infolettre. Parmi celles-ci, la première est très certainement de garder le contact. L’infolettre vous permet de donner de vos nouvelles à vos clients et à vos partenaires et de montrer que votre entreprise est vivante. C’est également un moyen très efficace pour annoncer vos nouveautés.

 

Mais plus que tout, votre stratégie de marketing courriel est le moyen par excellence pour que votre marque reste en tête de liste de vos cibles (en marketing on dit top of mind). La récurrence de vos envois consolide le lien de confiance que vous créez avec votre clientèle en leur donnant du contenu pertinent selon leurs intérêts. De cette façon, vous démontrez votre expertise, vous éduquez votre clientèle et lorsque vous utilisez le bon ton, vous vous rendez sympathique aux yeux de vos lecteurs. Ainsi, ils penseront à vous lorsque viendra le temps d’utiliser un produit ou un service dans votre domaine.


L’infolettre est également un bon moyen d’interagir avec vos cibles et de recueillir ses opinions. Établir un canal de communication qui permet la rétroaction immédiate génère de l’engagement.

Petite parenthèse sur l’éducation de votre clientèle. Plusieurs ont parfois peur de «donner leurs secrets professionnels» en transmettant leurs connaissances à leurs clients. Sachez que vos clients ne pourront jamais atteindre votre niveau d’expertise, à moins d’entamer les mêmes études que vous et d’acquérir le même nombre d’années d’expérience. Leur transmettre vos connaissances leur permet de mieux comprendre vos recommandations et d’adhérer à vos messages. Vous ne faites donc que leur donner les outils pour avoir confiance en vous et en votre expertise!

À savoir avant tout

Il existe au Canada une loi anti-pourriel (C-28) à laquelle vous devez vous conformer pour tout envoi courriel de masse. Sans m’étendre sur le sujet, la plupart des outils d’envoi courriel comme Zoho Campaigns, Cyberimpact ou Mailchimp vous aident à la respecter.

La Loi canadienne anti-pourriel (LCAP) protège les consommateurs et les entreprises contre l'utilisation abusive de la technologie numérique, y compris les pourriels et les autres menaces électroniques. Elle vise également à aider les entreprises à rester compétitives dans un marché numérique mondial.

Assurez-vous de vous renseigner sur le sujet et de connaitre la règlementation sur votre territoire et sur celui de vos cibles, si par exemple, vous envoyez des courriels en Europe, où la loi est différente.

Quels sont les critères d’une bonne infolettre?

Comme je vous ai parlé un peu plus haut de la loi C-28, voici, entre autres, des éléments que l’on doit obligatoirement retrouver dans votre infolettre pour vous y conformer :

 

OBLIGATOIRES

·  Objet directement en lien avec le contenu

·  Logo (s’identifier clairement)

·  Vos coordonnées

·  Lien de désabonnement

 

Ces quatre éléments peuvent paraître évidents, mais ils sont également la clé pour que votre envoi ne se retrouve pas dans la boîte pourriel, pour inciter vos destinataires à ouvrir votre courriel et ultimement pour qu’ils puissent vous contacter.

5 critères à considérer

Maintenant que vous connaissez la base de ce que doit contenir votre envoi, je vous présente les éléments, qui selon moi, sont à prioriser pour obtenir de meilleurs résultats.

 

1.  Personnaliser le contenu : connaître vos cibles et en faire des listes segmentées

 

Adapter votre contenu selon la personne à qui vous vous adressez. Vous n’aurez pas la même approche pour parler d’un même sujet si vous vous confiez à un collègue expert ou si vous en parlez à un client. C’est donc la même logique en fonction de vos cibles. Il existe plusieurs méthodes pour personnaliser le contenu (démographie, intérêts, segments de marché, etc.). Plus votre contenu sera personnalisé en fonction de critères précis, plus il sera pertinent pour vos cibles, plus vous aurez de bons résultats.

La possibilité de segmenter des listes d'e-mails et d'individualiser les campagnes d'e-mailing est la tactique de personnalisation la plus efficace selon, respectivement, 51 % et 50 % des influenceurs marketing. (Source : Hubspot

2.  Facilité à lire

 

Oubliez la mode de l’infolettre style journal à 4 colonnes. Gardez ça SIMPLE! Plusieurs experts en marketing web, comme Neil Patel, ne s’en tiennent désormais qu’à quelques lignes et des liens. Gardez en tête que vos cibles sont submergées de courriels, et si votre objet n’est pas alléchant et que le contenu est trop long à lire, vous allez perdre des joueurs. 


De plus, pensez au fait que de plus en plus de gens consultent leurs courriels via leur cellulaire. L’écran est beaucoup plus petit et le temps de lecture plus court. Voici quelques éléments de base pour vous aider à rédiger un texte facile à lire :


L'architecture du texte


Aidez vos lecteurs à s’y retrouver rapidement en construisant une architecture claire visuellement et constante dans toutes vos communications courriel. Insérez des titres avec un caractères plus gros et des sous-titres plus petits que les titres, mais plus gros que les corps de texte.

 

Laissez des espaces blancs. Je sais, l’humain a horreur du vide. Mais en design et en communication, le vide laisse respirer le lecteur et allège la présentation.

 

Je le redis : gardez ça SIMPLE! Une colonne, un texte court. 


Les phrases directes


Dans la même optique, allez droit au but! Laissez tomber vos phrases poétiques à quatre lignes. Soyez concrets, précis et concis.

 

Le choix de vocabulaire selon vos cibles


Évidemment, qui dit simplicité, dit vocabulaire adapté. Ne sortez pas vos mots scientifiques à 8 syllabes. Vous êtes l’expert, vous pouvez vulgariser pour aider vos lecteurs à comprendre! Par contre, ne les prenez pas non plus pour des élèves de 2e année. Ajustez-vous selon leur niveau de connaissance et leurs intérêts.

 

Le bon ton


Avoir le ton juste, qui reflète votre expertise et le caractère de votre marque vous aidera à générer de l’engagement et à retenir vos lecteurs. Choisir un ton qui donnera votre personnalité, votre style n’est pas chose aisée. Mais soyez patients et donnez-vous le droit à l’erreur. Votre persévérance vous permettra de trouver le ton juste pour accrocher vos lecteurs et tisser ce fameux lien de confiance.

3. Visuels


Tout le monde le sait, une image vaut mille mots. Illustrer vos propos avec un visuel peut aider la lecture et garder vos cibles intéressées. Choisissez des images qui reflètent votre image de marque et pour lesquelles vous avez les droits de diffusion. Si cela devient un casse-tête pour vous, n’en mettez pas. Il ne faudrait pas non plus que l’adage devienne Une image vaut mille maux.

4. Incitez à l'action (Call to action)


Incitez vos cibles à passer à l’action. Ajouter des boutons pour rendre le clic plus facile.

5. Les liens


N’oubliez pas d’insérer des liens vers votre site web et vers vos médias sociaux. Les outils de communication doivent  être en synergie les uns avec les autres. Par exemple, comme on veut que le courriel soit court, vous pourriez inviter les gens à lire un article sur votre blogue pour approfondir un sujet effleuré en courriel (comme on fait avec notre infolettre de notre boite à outils gratuits! Vous n’êtes pas abonnés? Mais abonnez-vous!).

Évoluez, qu'ils disaient!

En terminant, il existe une foule d’éléments auxquels s’attarder pour créer une infolettre efficace. Sachez que la plupart des outils d’email marketing vous permettent de consulter des statistiques. Consultez-les et suivez-les! Il existe plusieurs statistiques vous permettant de fixer des barèmes de performance, comme le taux d’ouverture selon votre domaine d’exercice, pour ne nommer que celui-ci. Elles sont une mine d’or pour vous aider à vous améliorer.  Elles vous aideront à vous faire une idée si votre score est bon et vous guideront vers des éléments potentiels à peaufiner. D’ailleurs, savoir s’adapter et se corriger est un autre moyen pour vous mener vers le succès et l’atteinte de vos objectifs.

 

Et finalement, testez, testez et retestez! Sans toutefois vous dénaturer, essayez des choses et, à l’aide de vos statistiques, constatez les effets positifs ou négatifs. Gardez ce qui fonctionne bien et rejetez ce qui ne fonctionne pas. N’oubliez pas aussi d’utiliser la fonction d’email test pour avoir un aperçu du résultat final. Ouvrez votre courriel sur l’ordinateur, le téléphone et la tablette et assurez-vous qu’il soit facile à lire peu importe le support. Avec l’esprit alerte et ouvert aux changements, votre infolettre ne fera que s’améliorer au fil du temps et vous en sortirez gagnant!